Anciens Matériaux > Carrelage ancien

Carrelage ancien en céramique et faïence

Même si autrefois, les carrelages en pierres et tomette prédominaient largement, il existait aussi des carrelages en céramique et en faïence dont on entend moins parler. Pourtant, la faïence est l’une des plus anciennes techniques utilisées en céramique. Elle s’est d’ailleurs largement répandue dans la pose de carrelage murale.


Les premières faïences retrouvées datent du moyen âge. Il est impossible d’en acheter aujourd’hui mais de nombreuses copies existent. Par ailleurs, elle a aussi inspiré la création d’ "Azulejos". Cet art s’est principalement développé dans la péninsule ibérique lors de l’essor de la faïence dans toute l’Europe. On le retrouve encore aujourd’hui principalement au Portugal sur les façades d’églises, gares, palais, etc.

Faïence ou céramique ?

La céramique est bien plus adéquate pour la pose de carrelage sur le sol. Qu’elle soit en terre cuite, grès ou tomettes, elle sera composée de grands carreaux ou dalles. Elle est utilisée pour le sol pour ses couleurs chaudes (rouge, orange) et sa robustesse. En revanche, la faïence est plus utilisée pour les décorations murales. En effet, elle peut être déclinée dans toutes les couleurs et permet donc une intégration pratiquement n’importe où. Par contre, sa fragilité est telle qu’il faut y faire très attention (lors de la pose notamment).

Les lieux de production de la céramique et de la faïence en France

La faïence est la spécialité de plusieurs villes françaises. Une des plus connues est la faïence de Desvres datant du XVIIIème siècle. L’appellation "Desvres" englobe aussi la céramique de Boulogne-sur-Mer distante de vingt kilomètres. C’est aujourd’hui un des types les plus recherchés et les plus chers. Gien est aussi une ville Française reconnue pour sa production de faïence. C’est même l’une des faïenceries les plus renommées du XIXème siècle.
 
Exemple de carrelage ancien en faïence

Pose au sol des carreaux

La pose peut se faire de deux manières différentes : scellé et collé. Le carrelage au sol scellé est le plus traditionnel même s’il a tendance à disparaître. Son principe est simple : il faut d’abord étaler une couche de sable (environ 3 centimètres), le tasser puis poser le carrelage par dessus. Ce mode de pose permet de passer outre les déformations et irrégularités du sol. Enfin, le carrelage au sol collé se réalise sur une chape déjà existante ou un ancien carrelage et demande une parfaite planéité du sol. Cette méthode devient le nouveau standard de la pose de carrelage grâce à sa rapidité et sa simplicité.

Pose murale de la faïence

La pose murale peut s’effectuer sur différents types de surface : béton, bois, plâtre voire ancien carrelage. Elle est assez semblable à la pose au sol. C’est à dire qu’il faut d’abord s’occuper des irrégularités du mur grâce à du plâtre, vérifier que le mur soit bien droit… Une fois fait, il faut enduire le mur de colle et coller les carreaux de faïence.


Quelques prix constatés

Poursuivre avec le dossier sur le carrelage en ciment

Les annonces

 
Retour haut de page